ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Les trajectoires socio-géographiques des services d’eau : les « arrangements locaux » face à un modèle de gestion européanisé.

Approche comparée France, Italie, Roumanie.


Thèse de Léna DELL'AQUILA (ESO Rennes)
Direction :
Financement :
  • Région Bretagne,
  • Université Rennes 2

Composition du jury :


    Les territoires des services d’eau constituent la fois un enjeu social de desserte en service de première nécessité et en même temps un enjeu technico-politique de maîtrise d’une ressource et de gestion économique d’une filière. La configuration de ces territoires relève à la fois de des politiques publiques d’hygiénisme (équipements sanitaires), de la localisation et de l’état des ressources en eau et des cadres institutionnels nationaux et européens de la gestion des services publics locaux.
Dans le cadre du développement des services en réseau au XXe et XXIe siècles, les autorités publiques locales ont tendanciellement visé un format d’organisation territorial multi communal, dans un objectif de mutualisation et de rationalisation de la gestion, laissant peu de place à l’usager et aux associations dans la gouvernance du système et marginalisant les initiatives plus locales complémentaires ou alternatives au réseau en matière d’alimentation en eau. C’est donc sur cet objet des initiatives socio-spatiales et arrangements locaux face aux dynamiques de standardisation territoriale que nous souhaitons faire porter l’expertise, en analysant trois pays et plusieurs cas d’étude qui y sont emboîtés (France, Italie, Roumanie). En France, plusieurs villes bretonnes seront investiguées.

    Mots-clés : services d’eau, territoire, société locale, Europe.