ACCÈS AU SITE DE L'UMR

La circulation de l’argent comme révélateur des relations familiales au Sénégal


Thèse de Aminata Michèle Diatta (ESO Rennes)
Direction :
Financement :
  • bourse du Sénégal


Au sein de la famille Sénégalaise et en dehors de la famille s’échangent en effet des biens et des services et l’argent est un élément de cette circulation. Selon Anne Attane (2009), la monétarisation des rapports sociaux quotidiens est en effet un fait notable des sociétés ouest-africaines contemporaines, particulièrement en milieu urbain. Dès lors, il est pertinent de s’interroger sur ces échanges financiers (dons, contre dons, prêts, remboursement, vente, location…) entre les membres d’une même famille. Dans une société sénégalaise où la pénurie est la règle, où l’insécurité matérielle s’amplifie, quels sens accorder à la place omniprésente de l’argent au sein des relations familiales ? Il s’agira donc d’appréhender les significations et les modalités de la circulation monétaire dans la sphère familiale et en particulier de constater si les nouveaux outils de communication tels que l’ordinateur ou le téléphone ou le smartphone modifient ces échanges financiers, voire les liens entre apparentés.


Cette thèse  à pour problématique d'analyser les relations familiales au Sénégal en prenant les échanges monétaires comme révélateur. Comment circulent les services et les biens, et précisément l’argent dans les familles au Sénégal ? Quelles sont les logiques qui sous-tendent la circulation de l’argent au sein de la famille? Selon quelles modalités opère cette circulation ? Qu’est-ce que ces échanges révèlent des liens familiaux, et plus largement des rapports sociaux au sein des familles ? Quels types de relations existent au sein des familles sénégalaises aujourd’hui? Les statuts sont ils encore fortement marqués avec des relations hiérarchiques ? Ou un assouplissement est il observable ? Quels sont les droits et les devoirs de chacun, notamment en terme de protection et de solidarité, en lien avec leur statut ?