ACCÈS AU SITE DE L'UMR

La prise en charge sociopénale des mineurs

modalités institutionnelles, professionnelles et pratiques


Thèse de Léo Farcy-Callon (ESO Rennes)
Direction :
Financement :
  • CIFRE


L’objectif principal du programme de recherche doctoral est de questionner les pratiques institutionnelles et professionnelles relatives à la prise en charge éducative des mineurs délinquants. Les parcours des mineurs étant marqués par des séries de prises en charge institutionnelles (scolaire, sociale, judiciaire, etc.), le paysage de la protection de l’enfance est devenu un point de rencontre entre une multitude d’acteurs, de disciplines et d’institutions. Les établissements de la justice des mineurs se sont construits comme les aboutissants de cette série de prise en charge. Ainsi, ils se confrontent à des problématiques souvent délicates. La justice des mineurs se trouve alors dans une dualité entre son rôle répressif et la prise en charge éducative. On souhaite confirmer le principe de dissuasion en renforçant les peines et en instaurant la notion de responsabilité, mais on entend également pallier les situations des mineurs en mettant en place une action éducative. Afin d’appréhender ce phénomène, ce projet doctoral visera à analyser l’ensemble des processus qui en découlent, principalement autour de l’origine sociale des mineurs, des formes que prend la délinquance juvénile, et des réponses institutionnelles et professionnelles qui s’y sont adaptées. Nous verrons qu’elles sont les inspirations, les dynamiques et les conséquences majeures (sur les mineurs comme sur les professionnels) de ces pratiques d’intervention sociale s’opérant au sein d’établissements issus de la justice des mineurs. En s’appuyant sur des supports empiriques (collectes de données qualitatives et quantitatives), et théoriques, ce travail s’efforcera de porter un regard large sur l’actuelle situation de la justice des mineurs.