ACCÈS AU SITE DE L'UMR

VELOVIL - Le vélo en ville

politiques publiques, processus d’apprentissage, pratiques quotidiennes et mobilisations collectives en France et en Colombie


Thèse de Maëlle Lucas (ESO Rennes)
Direction :
Financement :
  • Région Bretagne (ARED),
  • Université Rennes 2

Composition du jury :


    Cette thèse s’inscrit dans le paradigme du mobility turn, qui élargit l’étude des mobilités quotidiennes au-delà d’une simple entrée par les transports, avec une approche des pratiques individuelles et des dimensions sociales, politiques et environnementales de la mobilité. Alors que les injonctions aux mobilités dites "douces" ou "actives" se multiplient, l'usage du vélo dans les déplacements quotidiens (et plus précisément dans les navettes entre le domicile et le lieu de travail ou d’étude) reste limité, en France comme en Colombie. La thèse propose d'étudier les processus socio-spatiaux et comportementaux en jeu dans le développement des mobilités cyclistes dans deux contextes très différents mais où les politiques menées et les évolutions observées convergent assez largement.

    Le questionnement sera centré sur trois entrées complémentaires : les politiques publiques et les modèles associés, les pratiques cyclistes urbaines et les dispositifs d'apprentissage chez les citadins, ainsi que les mobilisations collectives exerçant une influence sociale sur les usagers et sur les institutions publiques. L'étude prendra en compte les différents facteurs socio-spatiaux extérieurs pouvant faciliter, contraindre ou bloquer les usagers du vélo dans les déplacements quotidiens. Ces derniers commencent à être connus , qu'ils soient liés au contexte spatial (localisation résidentielle, infrastructures, etc.), à l'environnement naturel (climat, relief, etc.), aux variables socio-spatiales (revenu, CSP, âge, sexe, etc.), à la psychologie des individus (représentations sociales, attitudes, habitudes, normes sociales, distances ou durées perçues) ou aux déterminants plus classiques du choix modal (coût, temps, effort, sécurité). Une attention particulière sera portée aux âges de la vie (enfance, adolescence, âge adulte et vieillesse) afin de comprendre les leviers d’apprentissages du vélo - ce mode devenant un véritable enjeu pour les jeunes générations . La thèse présente donc un double enjeu : faire progresser l’état des connaissances sur la pratique (ou la non-pratique) cycliste en ville et répondre à un défi social, environnemental et sanitaire majeur.

    Cette recherche doctorale s'inscrit dans le cadre du programme MODURAL - La pratique des mobilités durables dans les métropoles d’Amérique latine : étude comparée de Bogotá (Colombie) et Lima (Pérou) financé par l'ANR.