ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Quelle est l’emprise du religieux dans une ville « mondialisée » ?

Le cas de la ville de Mbour, au Sénégal


Thèse de Sawrou Mbengue (ESO Rennes)
Direction :
Financement :
  • bourses de mobilité entrantes et sortantes, Aires culturelles, Agence Universitaire de la Francophonie, bourse sénégalaise


Le Sénégal est un pays laïc. C’est pourtant un pays où la religion est un fait majeur de société, une des transformations culturelles les plus visibles et les plus profondes qui accompagne l'urbanisation. La toponymie, la forme du bâti et l’ambiance quotidienne renvoient très souvent au fait religieux. Dans les villes religieuses comme ailleurs, l’islam est partout important et reste un phénomène urbain de première importance. Dans les villes laïques, telles que Mbour, ville mondialisée et touristique, le  religieux a une moindre incidence mais reste assez important pour être considéré comme un facteur de production de l’urbain. A Mbour, le tourisme de masse, est porteur de nouvelles valeurs et mœurs souvent en opposition aux valeurs traditionnelles des populations autochtones. Ainsi par rapport à cette situation, comment redéfinir le religieux dans une ville de plus en plus connectée au monde?