ACCÈS AU SITE DE L'UMR

L'impact socio économique de la LGV Bretagne - Pays de la Loire sur les villes de l'Ouest français


Thèse de Romaric Nègre (ESO Rennes)
Direction :
Financement :
  • CIFRE


L’objectif scientifique de la thèse est d’évaluer l’impact socio-économique de la LGV BPL sur les villes les plus directement susceptibles d’être touchées (à savoir Rennes, Laval, Angers et Sablé) par la redistribution des activités et des actifs induite par la nouvelle infrastructure et les programmes d’accompagnement autour des gares. Or il n’y a à ce jour de certitude scientifique sur la réalité ou sur l’ampleur éventuelle des effets d’une nouvelle infrastructure de transport en général et d’une Ligne à grande vitesse en particulier. Certains élus ont sans doute traditionnellement des attentes exagérées à leur égard. Les scientifiques sont plus circonspects mais les appréciations varient selon les disciplines, les méthodes, les terrains investis, les questions posées, les échelles d’analyse sur le plan spatial et temporel. Ainsi les questions vives exprimées par la société civile rencontrent-elles totalement les problématiques théoriques. La thèse envisagée espère contribuer à éclairer un certain nombre de processus toujours mal cernés et de dynamiques en cours ou à venir à partir d’une étude de cas. Pour ce faire, quatre axes de recherche ont été définis. Les trois premiers seront résolument analytiques et thématiques, le dernier volontairement plus synthétique. Un protocole d’enquête visera également à éclairer les données statistiques d’un tableau de bord (de manière itérative, sur le modèle des comprehensive studies) par des entretiens semi-directifs approfondis ciblant acteurs socio-économiques et actifs. On cherchera donc spécifiquement à évaluer la sensibilité de ces investisseurs et actifs à la grande vitesse ferroviaire en termes prospectifs.

Figure : Inscription de la thèse dans les thèmes de l’observatoire socio-économique de la LGV BPL