ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Mobilité internationale et dynamiques résidentielles à Bogotá (Colombie)

International mobility and residential dynamics in Bogotá (Colombia)


Thèse de John Harold CORDOBA ALDANA (ESO Rennes) soutenue en 2014 à Université Rennes 2
Direction :


La métropole de Bogotá présente une mobilité internationale croissante, caractérisée par une importante émigration au cours des deux dernières décennies, le retour d’anciens émigrants colombiens à différentes périodes et dans une moindre mesure, l’arrivée d’immigrants internationaux. Ces mouvements de population ont des effets directs et indirects sur les dynamiques résidentielles. La thèse les analyse à partir de la structure urbaine de la métropole, des stratégies migratoires et résidentielles, de l’évolution des pratiques et représentations urbaines et des modes de vie plus ou moins visibles dans certains quartiers de l’aire métropolitaine.Cette recherche se fonde sur une diversité de sources quantitatives et qualitatives : documents officiels, recensements de la population, enquête sur la mobilité spatiale réalisée en 2009 à Bogotá puis complétée par un travail de terrain dans deux villes européennes (Barcelone et Paris) dans le cadre du projet ANR METAL. Les processus spatiaux sont analysés aux échelles nationale, métropolitaine, de 12 zones d’enquête et de 4 secteurs localisés de la ville. L’appareil théorique et méthodologique permet de définir quatre types de trajectoires migratoires à Bogotá : le retour, l’itinérance, l’immigration internationale et la circulation. Chaque type de trajectoire présente des relations spécifiques avec les dynamiques résidentielles. L’étude des processus spatiaux à partir de la mobilité internationale contribue à une meilleure compréhension et gestion des facteurs du changement urbain à différentes échelles dans la capitale colombienne. 


Mots clefs : Migration, mobilité internationale, dynamiques résidentielles, pratiques urbaines, représentations urbaines, Bogotá.



Téléchargement