ACCÈS AU SITE DE L'UMR

La nature en ville. Comment les pratiques aménagistes s'adaptent en continu.

Le cas de 5 projets dans le grand ouest


Thèse de Sabine El Moualy (ESO Rennes) soutenue en 2019 à Université Rennes 2 - Salle des thèses Lundi 11 Février 2019
Direction :
Financement :
  • CIFRE

Composition du jury :
  • Marc Dumont, Professeur des universitésn Université Lille 1, rapporteur,
  • Patrizia Ingallina, professeure des universités, Sorbonne Université, rapporteure,
  • Pierre Bazin, Ingénieur, Aubépine Scop SARL,
  • Monique Toublan, Maître de conférences, Ecole Nationale Supérieure de Paysage,
  • Guy Baudelle, professeur des universités, Université Rennes 2, directeur,
  • Laurence Le Du-Blayo, maître de conférences habilitée, Université Rennes 2, co-directrice


La dimension environnementale des programmes d’urbanisme s’affiche et se présente comme une garantie de la qualité des projets. La Nature fait partie de ces arguments, encore davantage avec la reconnaissance de l’intérêt des « Trames vertes urbaines ».  Cette question de la nature en ville et de la végétalisation urbaine est au cœur des problématiques des aménageurs et influence les pratiques professionnelles. A partir de 5 cas (Zones d’Aménagements Concertées) dans le grand ouest français, ce travail vise la compréhension de la place attribuée à la nature dans le processus d’aménagement urbain.

Comment la prise en compte des éléments naturels interagit avec le projet par l’intermédiaire des acteurs ? Pour quelle matérialité et quelle spatialisation ?

Trois angles d’analyse ont été retenus pour y répondre. D’abord la reconstitution historique des projets, ensuite l’analyse du langage employé pour décrire ses ambitions et les objets naturels, enfin l’observation de la matérialité obtenue sur le site. Ainsi, la méthodologie croise techniques d’entretiens in situ avec les acteurs des opérations, lexicométrie et traitements géomatiques des données environnementales à l’échelle d’un quartier.

De fait, la thèse montre qu’une même ambition environnementale peut mener à une pluralité d’aménagements. Ainsi, la prise en compte de la nature dépend elle de multiples facteurs qui conditionneront la qualité des opérations et donc celle de la trame verte urbaine.

carte