ACCÈS AU SITE DE L'UMR

En dedans et au-dehors

Enquête en établissement fermé pour mineurs


Thèse de Léo Farcy-Callon (ESO Rennes) soutenue en 2020 à Rennes 9 octobre 2020
Direction :
Financement :
  • CIFRE

Composition du jury :
  • • Marc Bessin, Directeur de recherche, IRIS UMR CNRS, examinateur,
  • • Maryse Bresson, Professeure, UVSQ, PRINTEMPS UMR CNRS, rapporteure,
  • • Bruno Milly, Professeur, Université Lyon 2, CMW UMR CNRS, rapporteur,
  • • Corinne Rostaing, Professeure, Université Lyon 2, CMW UMR CNRS, Présidente


En dedans et au-dehors. Enquête en établissement fermé pour mineurs

Résumé :

Au moyen d’une enquête ethnographique en établissement fermé pour mineurs, ce travail propose une analyse d’une forme de traitement institutionnel des illégalismes au prisme des expériences institutionnelles des acteurs. La recherche se focalise notamment sur la relation entre intervenants socio-éducatifs et mineurs, en tant qu’expérience commune dans le cadre de pratiques professionnelles et d’un espace contraint. Ce travail s’appuie sur trois ans d’enquête  menée dans un Centre éducatif fermé (CEF) et un Établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM). La consultation de documentation, la poursuite d’une série d’observations et d’entretiens individuels constituent les principales sources de données empiriques.

L’analyse sociologique révèle les tensions entre l’intérieur et l’extérieur des établissements, au sens physique comme symbolique, qui président aux vécus des acteurs du milieu fermé. Les établissements fermés pour mineur jouent un rôle de coercition tout autant qu’ils poursuivent un objectif éducatif et pédagogique. Ce dernier principe est appliqué afin de réduire la contrainte et impliquer les mineurs dans leur détention et leur parcours judiciaire. À cette fin, le maintien du lien à l’extérieur, l'individualisation de l’accompagnement, l'autonomie et la responsabilisation des mineurs sont au centre des interventions. Néanmoins, les résultats de l’enquête montrent que ce processus ne réduit guère la coercition. Il peut même créer une forme de contrôle opérant également extra-muros ; sur les esprits, les biographies, et l’environnement des mineurs.

Mots-clefs : Justice des mineurs, enfermement, expérience institutionnelle, politique pénale, délinquance juvénile

 

Inward and Outward. A Survey in Custodial Institutions for Juveniles

Abstract :

Based on an ethnographic survey in Custodial Institutions for Juveniles, this thesis aims to analyze a form of treatment of illegalisms through the scope of institutional experiences. Among other perspectives, the research focuses on the relationship between socio-educational actors and juveniles, as a common experience in the context of professional practices and constrained environments. This work is based on a three years’ research achieved in a Custodial Education Facility (CEF) and in a Young Offender Institution (EPM). A review of official documents, observations and individual interviews are the main empirical sources.

The sociological analysis reveals the tensions between the inside and outside, both in physical and symbolic sense, which influence the experience of actors. The institutions play a coercive role as much as they pursue an educational and pedagogical objective. This last principle is applied in order to ease coercion and to involve minors in their detention and their judicial process. To that end, the preservation of outward connections, the individualization of social care and the autonomy and empowerment of minors are at the center of interventions. However, results of the survey show how this process is scarcely reducing coercion. It may even create a form of control that also operates extramurally over minds, biographies, and juveniles’ environment.

Keywords : Juvenile justice, juvenile custodial facilities, institutional experience, penal policy, youth delinquency