ACCÈS AU SITE DE L'UMR

INEDUC

Un programme de recherche sur les inégalités éducatives


Financement :
  • ANR

Partenaires :
  • ESO-Rennes UNIVERSITE RENNES II (HAUTE BRETAGNE) : Olivier DAVID
  • CEREQ ESO-Caen UNIVERSITE DE CAEN - BASSE-NORMANDIE : Patrice Caro, Elodie Goulet
  • CREAD UNIVERSITE RENNES II (HAUTE BRETAGNE) : Gwenaelle Andre
  • GIS MARSOUIN UNIVERSITE RENNES II (HAUTE BRETAGNE) : Mickaël Le Mentec

Sur la période 2012-2014

Ce projet vise à identifier les inégalités éducatives liées aux contextes et espaces de vie des jeunes âgés de 11 à 15 ans (période scolaire du collège) en France. L’éducation renvoie ici aux acquisitions qui résultent des interactions entre l’individu et son environnement physique et humain, englobant tant les transmissions par action volontaire que par imprégnation. 

L’objectif est d’analyser différents contextes qui influencent les parcours éducatifs des jeunes : celui de l’institution scolaire, celui des loisirs sportifs et culturels et celui, transversal aux deux précédents, des environnements numériques. Il s’agit plus précisément d’étudier la dimension spatiale de ces contextes, que ce soit par le vecteur analytique des distances métriques ou par celui des distances sociales et culturelles. Le premier se caractérise par l’identification de la distribution des équipements-ressources, de la proximité de ces équipements pour les populations et des contraintes physiques liées aux mobilités nécessaires pour y accéder. Le second se caractérise par l’étude des caractéristiques des familles, des milieux sociaux locaux et des politiques de l’éducation mises en œuvre dans des mailles territoriales toujours singulières. Ces caractéristiques, par les types d’usages des ressources localisées qu’elles déterminent, induisent des différences dans les parcours sociaux des adolescents. 

Faute d’actions préventives ou réparatrices efficaces, ces différences se traduisent en inégalités qui, cumulées dans l’espace et dans le temps chez une partie des jeunes, peuvent mettre en péril la cohésion sociale. Identifier les différents mécanismes de la construction de ces inégalités et leurs liens peut fournir des outils théoriques utiles pour la promotion de l’épanouissement et du développement du potentiel de chaque jeune afin qu’il puisse devenir à la fois acteur de son propre développement et du développement social. 

La dimension comparative de ce projet, qui traitera, sur le plan quantitatif, de trois territoires régionaux (Aquitaine, Basse-Normandie et Bretagne) et sur le plan qualitatif, d’espaces locaux sélectionnés dans ces régions, vise à enrichir la connaissance de la diversité des politiques d’éducation mises en œuvre et plus globalement des types d’effets de lieu sur les parcours éducatifs des jeunes. La dimension longitudinale de ces parcours sera explorée diversement selon les trois types de contextes éducatifs choisis.

 (accès par login et mot de passe)



Contacts :
olivier.david @ univ-rennes2.fr